Sélectionner une page

Vous venez d’investir dans un appartement en Israël et vous vous apprêtez à le mettre en location.

Il est clair qu’en matière d’investissement locatif, le choix du locataire est primordial dans la mesure où les loyers serviront à rembourser votre prêt et à rentabiliser votre investissement.

Mieux vaut donc choisir une personne de confiance et faire en sorte d’établir de bonnes relations.

On vous explique quelques règles importantes à suivre pour gérer au mieux votre investissement immobilier en Israël.

 

  • Des obligations pour le propriétaire et le locataire en Israël

En tant que propriétaire en Israël, vous devez vous soumettre à certaines obligations, mais n’oubliez pas que vous n’êtes pas le seul !

Votre locataire aussi a des devoirs qui ne se limitent pas à seulement à payer le loyer.

Selon la loi, en tant que bailleur, vous vous devez de fournir un bien immobilier parfaitement habitable et sûr pendant toute la durée du bail.

Mise à part les petites réparations (dues par exemple à détérioration) effectuées par le locataire, toutes les remises à neuf et travaux sont à votre charge.

Sur le papier, cela semble clair, dans la réalité ce n’est pas toujours aussi limpide et certains locataires peuvent en profiter…

Alors comment faire pour ne pas se laisser déborder par les demandes de locataires trop exigeants ?

Imaginez, vous pensiez avoir trouvé le locataire idéal, mais au bout de quelques semaines, celui-ci ne cesse de vous contacter pour des problèmes plus ou moins importants, peinture qui s’effrite, climatisation défectueuse….

Si dans un premier temps vous souhaitez faire preuve de bonne volonté en répondant favorablement à ses demandes, attention toutefois de ne pas tomber dans les excès.

Il est important de partir de d’un principe simple, vous confiez votre bien à un locataire sur une période précise, à lui de faire en sorte de vous le restituer en l’état.

Cela ne veut pas dire que vous devrez répondre par l’acceptation de tous ses besoins, problèmes de climatisation, égout bouché, robinet défectueux etc…

Dans ces cas, tuyau qui fuit, problème d’électricité… votre intervention est recommandée.

Mais toute bonne volonté a ses limites, vous ne pouvez pas être automatiquement responsable du moindre disfonctionnement.

Gardez bien en tête que ce n’est pas vous qui habitez dans cet appartement.

Vous ne pouvez donc pas être à l’origine de la dégradation de la climatisation ou des problèmes de surchauffe des circuits électriques.

Dans cette configuration, chacun a son rôle à jouer, d’un côté le propriétaire doit rester à l’écoute et intervenir lorsque cela est de son ressort, de l’autre le locataire qui s’engage à tout faire pour préserver le bon état général des lieux.

Il suffit de jeter un œil à n’importe quel contrat de location pour s’apercevoir que chacun des partis possède ses propres obligations et devoirs tout au long du bail.

Trop souvent, certains locataires ont tendance à se croire à l’hôtel, ils pensent que leur loyer leur donne droit à tous les services.

En réalité, leur loyer leur permet d’occuper les lieux et tout en bénéficiant de services supplémentaires lorsque ceux-ci sont justifiés.

Même s’il est important d’établir une entente cordiale avec son locataire, il ne faut pas hésiter à faire preuve de fermeté lorsque cela devient nécessaire.

Vous ne pouvez par exemple être tenu responsable si les murs d’un appartement sont recouverts de traces de feutre ou si le filtre de la climatisation est encrassé.

  • Prenez soin de vos locataires tout en imposant des limites précises

L’une des plus grandes craintes des propriétaires en Israël est sans aucun doute de se retrouver avec un bien immobilier vacant.

Un appartement vide de locataire synonyme d’absence de rentrées d’argent.

Pour remédier à cela, certains sont prêts à accepter les nombreux désidératas de leurs hôtes, sans jamais émettre la moindre objection.

Une stratégie peu recommandée pour tous ceux qui veulent conserver un bien immobilier rentable.

En tant que propriétaire, votre premier objectif est donc de trouver un locataire valide pour votre investissement locatif.

Pour cela vous êtes même prêt à baisser le prix du loyer (10 à 15% en dessous des prix du marché).

En contrepartie vous vous attendez à ce que les résidents ne soient pas trop exigeants et ne demandent pas plus que ce que prévoit le contrat.

On ne peut logiquement pas payer un loyer très bon marché tout en demandant une rénovation complète de l’appartement.

Mettre un locataire face à ses responsabilités vous permet donc de clarifier votre relation dès le départ, vous serez présent pour écouter ses demandes mais ne pourrez pas toujours y répondre favorablement.

 

  • Résumé des conseils à suivre pour ne se laisser faire par ses locataires

  1. N’acceptez pas toutes les demandes de votre locataire.

Vous avez investi dans un logement locatif en Israël pour augmenter vos revenus et acquérir l’indépendance financière, pas pour dépenser votre argent dans des frais injustifiés.

  1. Faites comprendre à votre locataire qu’il n’est pas seul sur le marché.

Pourquoi enchaîner les déconvenues avec un locataire trop exigeant quand de nombreuses personnes de confiance sont en recherche active de logement en Israël ?

Ne perdez pas votre temps et votre argent, si le locataire tient à votre bien il ira dans votre sens, à l’inverse rien de l’empêche de rester.

  1. Apprenez à donner plus que vous recevez.

Parce que votre but est de limiter au maximum le turnover, faites-en sorte de fidéliser vos locataires.

Vous pouvez par exemple proposer une réduction sur le loyer.

Un bon moyen pour renouveler le bail d’années en années sans avoir besoin de recommencer le processus à zéro avec de nouvelles personnes.

En investissant dans l’immobilier locatif en Israël, vous avez toutes les cartes en mains pour acquérir l’indépendance financière.

Ne laissez pas une mauvaise gestion des locataires limiter votre réussite.