Sélectionner une page

Se lancer dans les investissements boursiers en Israël est un bon levier pour atteindre l’indépendance financière.

Encore faut-il s’y prendre correctement en effectuant les bons placements et en adoptant la stratégie la plus rentable.

Voici 3 conseils utiles pour mener à bien votre projet.

 

  • Ne faites pas l’impasse sur la formation

Si les sites internet promettant de recevoir d’importants dividendes en quelques clics ont la côte, cela ne veut pas dire qu’il s’agisse de la meilleure stratégie.

Pour éviter de perdre une partie de votre capital et de vous retrouver dans une situation économique compliquée, mieux vaut donc fuir ce genre de slogans.

Malheureusement, nombreux sont les investisseurs novices qui démarrent sur les marchés boursiers sans en connaître ne serait-ce que les bases.

Ils se contentent de miser sur leur chance et sur le hasard pour espérer s’enrichir.

Sans surprise, le bilan est très souvent négatif, avec de nombreuses pertes à la clé.

Des conséquences parfois désastreuses qui auraient pu être évitées si les connaissances avaient été au rendez-vous.

Il ne viendrait à l’esprit de personne de piloter un avion sans apprentissage préalable ou de devenir avocat sans suivre un cursus adapté.

Cela est également valable pour les placements boursiers, qui nécessitent d’étudier la théorie avant de passer à la pratique.

L’investissement boursier en Israël ne s’improvise pas, comme dans tous les domaines, une formation est nécessaire pour en maitriser les rouages et les différents aspects.

Le premier conseil pour bien débuter en bourse consiste donc à se former correctement et de rester à l’écoute des dernières évolutions dans le domaine.

A vous de choisir votre support, que ce soit en ligne, par le biais de livres ou de conseillers.

Qu’importe la méthode pourvu que vous parveniez à comprendre en profondeur le système boursier.

  • Commencez à vous former avec de l’argent virtuel

A partir du moment où vous connaitrez les tenants et aboutissants de la bourse vous pourrez commencer à investir.

Encore une fois, inutile de brûler les étapes en touchant directement à votre capital.

Il existe aujourd’hui des solutions en ligne pour s’essayer à la bourse dans les meilleures conditions et cela sans prendre de risques.

Peu importe le courtier ou la plateforme choisis, sachez que dans la plupart des cas ceux-ci proposent une période d’essai (environ 6 mois) pendant laquelle vous pourrez investir les 500€ ou 500$ virtuels qui vous seront octroyés.

Le principe est simple et se présente comme une simulation très réaliste des plateformes boursières.

Un bon moyen de se confronter aux marchés, d’apprendre à gérer, tout en prenant les bonnes décisions.

Avantage non négligeable, les sommes « perdues » ne le sont que virtuellement (idem en cas de dividendes).

Autre élément essentiel, le contrôle des émotions.

L’investissement dans les valeurs mobilières requiert une certaine maitrise de soi.

Il faut être capable de gérer une perte d’argent tout comme ses réactions face à l’obtention d’un gain important.

Dans tous les cas, la raison doit l’emporter sur les émotions.

Un sujet beaucoup plus difficile qu’il n’y parait qui est aujourd’hui désigné sous le terme de « finance comportementale ».

Une analyse qui relie la psychologie et la finance.

Si en théorie les investisseurs se doivent de prendre des décisions en fonction des évaluations de rendements, analyses, informations boursières…

Dans la réalité les choses ne se passent pas toujours ainsi.

Une personne qui investit en bourse (débutant ou chevronné) peut vite se laisser influencer par ses émotions, comme la peur ou l’excès de confiance en soi.

Autant de facteurs qui peuvent amener à des erreurs de jugement.

Mieux vaut donc commencer à s’initier en bourse par le biais de plateformes virtuelles.

Cela vous permettra de comprendre et si besoin de modifier vos réactions si celles-ci vous empêchent de prendre les bonnes décisions.

Evidemment, même si ces logiciels se rapprochent de la réalité, ils ne pourront jamais rendre compte à 100% de ce qu’il se passe sur les véritables marchés boursiers.

Cela constitue néanmoins une bonne base pour se former.  

 

  • N’investissez pas de fortes sommes dès le départ

Vous possédez désormais les connaissances nécessaires et une expérience dans l’investissement virtuel.

Inutile pour autant de de vous lancer tête baissée en investissant des sommes importantes sur les marchés.

Imaginez votre réaction si les actions que vous avez achetées 1000 € perdent subitement 40 à 50% de leur valeur ?

Des centaines d’euros qui disparaissent en quelques instants.

Une situation difficile à gérer lorsque l’on débute en bourse et que les émotions ne sont pas encore correctement gérées.

Avec le temps et l’expérience, vous apprendrez à mieux analyser ces événements.

Vous comprendrez qu’il est inutile de s’affoler dès que les marchés sont à la baisse et qu’ils finissent toujours par remonter pour atteindre leur cours initial

La bonne stratégie consiste donc à investir des sommes raisonnables, 500 € maximum.

A vous de définir quel montant vous pouvez-vous permettre de perdre sans que cela ne devienne problématique pour votre capital.

Investir dans les valeurs mobilières est à la portée de tous.

A condition de faire preuve de méthode, de réflexion et d’un certain sang-froid.

Profitez de ces 3 conseils pour amorcer correctement votre projet et vous avancer vers l’indépendance financière.