Sélectionner une page

Si vous avez décidé d’investir dans les valeurs mobilières en Israël pour atteindre l’indépendance financière, il est important de suivre certains points pour mener à bien votre projet.

Il ne s’agit pas de choisir scrupuleusement son courtier, ses actions et de laisser faire la chance pour espérer récolter des dividendes.

La bourse est tout sauf un jeu de hasard !

Il s’agit avant tout d’un système structuré avec des règles et des codes à maîtriser.

Pour rester au fait de l’évolution du marché, faut-il pour autant se fier à tous les réseaux d’informations ?

On fait le point dans cet article.

 

  • Supports d’informations boursières : bonne ou mauvaise idée ?

Avec la profusion des chaînes d’informations en continu, les sites internet spécialisés, les réseaux sociaux et autres plateformes, les données boursières sont plus que jamais accessibles.

Difficiles donc de ne pas se laisser tenter et de suivre en direct toutes les évolutions, quitte à y consacrer une grande partie de son temps.

Mais est-ce vraiment la démarche la plus efficace ?

Noyés par les informations, pas sûr que vous soyez capables de faire la part des choses et d’agir dans le bon sens.

Rester rivé 24h/24 sur les actualités boursières est certes un bon moyen pour être rapidement averti en cas d’investissement intéressant mais cela reste à double tranchant.

Si les cours subissent une chute importante, vous serez les premiers avertis, ce qui risque de ternir votre moral et votre motivation.

Pour réussir dans les valeurs mobilières, l’important est de faire marcher son intellect sans se laisser déborder par ses émotions qui ne sont pas toujours de bons conseils.

Premier point important : ne vous laissez pas guider par des fausses rumeurs, des informations qui ne sont pas sûres à 100%, motivées par la peur, l’indécision et le manque de discernement.

En bref, tous les sentiments qui ne sont pas liés à une réflexion profonde.

Mieux vaut donc se prémunir de ce type d’informations, et ce pour plusieurs raisons.

  • Les mauvaises nouvelles font plus vendre que les bonnes

C’est un fait, rien de tel que l’annonce d’une catastrophe pour capter l’attention.

Il en va de même pour les informations boursières, si les grandes crises sont largement relayées et commentées, ce n’est pas forcément réciproque lorsque les courbes s’inversent.

Pour une raison simple, les mauvaises nouvelles font vendre, les situations anxiogènes étant plus susceptibles de capter notre attention.

Une situation qui pousse parfois à franchir la ligne de la déontologie, annoncer de fausses informations sur un éventuel décrochage de la bourse pour être sûr de créer un retentissement suffisant.

Pour se persuader dans ce sens, il suffit de regarder le comportement des grands investisseurs, peu sont ceux qui se fient à tous ces journalistes.

Ce qui ne les empêche pas pour autant de récolter des dividendes confortables.

 

  • Laissez parler votre intellect, pas vos émotions

L’investissement mobilier en Israël comme n’importe où dans le monde est fondé sur le même principe, acheter des actions pour les conserver et les vendre au moment le plus opportun.

Pour mener ces opérations à bien, le mieux est de se baser sur des valeurs concrètes, des chiffres, des bilans, plutôt que d’écouter telles ou telles rumeurs, parfois non vérifiées.

Impossible de rester serein lorsque l’on est assailli par une quantité d’informations.

Une situation qui ne peut que découler sur des décisions hâtives, prises sans réflexion, ni recul.

Le résultat de cette mauvaise gestion, beaucoup de stress et des pertes d’argent en cas de mauvais choix.

  • Faites confiance à votre intuition

Si le facteur chiffre est important, il ne faut pas pour autant négliger la part d’intuition.

La bourse ne doit pas se résumer à un calcul de données, un facteur plus personnel doit également entrer en compte.

Nous nous sommes tous déjà retrouvés à devoir choisir entre plusieurs options.

Parfois, notre intuition nous pousse à nous diriger vers tel ou tel chemin, ce qui au final s’avère être la bonne option.

Un phénomène à ne pas confondre l’émotion, il ne s’agit de se laisser guider par un sentiment mais plutôt de se faire confiance et de suivre son instinct.

En tant qu’investisseur mobilier ou immobilier, vous avez forcément connu cela, face à deux produits quasi identiques sur le plan rentabilité, vous arrivez à déterminer lequel sera le plus bénéfique pour vous, et ce seulement par intuition.

Le cas d’un achat d’appartement est le plus révélateur, vous cherchez à investir dans l’immobilier locatif en Israël et l’on vous propose plusieurs produits qui sur le papier ont toutes les qualités requises pour correspondre à vos besoins.

Difficile donc de les départager…

Et pourtant, une intuition personnelle va finalement vous pousser à choisir, une première visite sur les lieux, un bon contact avec le vendeur…

N’hésitez pas à vous servir de votre intuition pour prendre des décisions en matière de bourse, la confiance en soi paye.

Le marché de la bourse n’est pas réservé aux professionnels et investisseurs connectés 24h/24 sur les informations économiques.

C’est un bon levier pour atteindre l’indépendance financière en Israël, encore faut-il respecter quelques règles, l’une des bases étant de se déconnecter du flux d’informations parfois contradictoires et infondées.

Ne vous laissez pas perturber par les émotions, prenez du recul, c’est le meilleur moyen d’agir avec réflexion et de prendre les meilleures décisions.